Gallus est sur Diaspora*.

Connaissez-vous Diaspora* ?

Il s’agit d’un réseau social de type Facebook, mais en plus (l’utilisation de cet adverbe est-elle indispensable ?) responsable : il respecte votre vie privée et ne vous espionne pas. Avec Diaspora*, vous restez propriétaire de vos données ; vous pouvez choisir le serveur dans lequel seront stockées celles-ci, et donc la législation de tutelle qui réglerait un éventuel litige entre vous-même et l’administrateur du serveur choisi ; et quand vous fermez votre compte, vos données finissent par être intégralement supprimées.

Ainsi, avec ce réseau social libre et décentralisé, vous restez maître de ce que vous y publiez, et aucune information n’est utilisée à des fins commerciales.

Si ce petit argumentaire vous a convaincu, vous pouvez nous rejoindre en créant votre compte Diaspora*.  En France, deux noeuds (c’est-à-dire des portes d’entrée bénéficiant de leur propre serveur indépendant) par lesquels vous pouvez vous inscrire ont été créé :

https://diaspora-fr.org/

https://framasphere.org/users/sign_in

Évidemment, si vous êtes calé en informatique, vous pouvez vous-même créer un noeud et l’héberger sur votre propre serveur ! Dans ce cas, dirigez-vous vers la page de la fondation Diaspora* :

https://diasporafoundation.org/

Quoiqu’il en soit, vous pouvez nous y retrouver en notant l’adresse suivante dans le moteur de recherche du réseau social : gallus@framasphere.org .

Deux concerts à Saint-Valery-sur-Somme, en Picardie.

Les 11 et 25 août prochains, à l’occasion du marché du terroir et de l’artisanat, la municipalité de Saint-Valery-sur-Somme accueillera notre duo Gallus pour chanter entre 16h et 21h, quai Courbet.

Nous vous incitons vivement à découvrir cette ville pleine de charmes, d’histoire, avec une vue imprenable sur la baie de Somme. Celle-ci se visite à pieds, accompagné d’un guide qui vous en expliquera l’histoire (liée aux abbés d’une ville située pas si loin et très judicieusement nommée Abbeville), et qui vous fera observer des phoques (à la jumelle, tout de même) et éventuellement goûter de la salicorne (bien meilleure fraîche qu’en conserve baignant dans le vinaigre ou le citron).

Il fait bon visiter la Picardie en été !

http://www.saint-valery-sur-somme.fr/

« Blues en oeil mouillé », les paroles.

Sur notre page « Nos vidéos », et dans l’un des articles précédents, vous pouvez découvrir notre chanson « Blues en oeil mouillé ». Pour ceux que ça intéresse, en voici les paroles :

Dans tes yeux mouillés
Je vois de l’amour mais, de grâce
Il ne s’agit pas de le répéter
C’est fugace
Dois-je m’accrocher à
Cette pensée si tenace
Dois-je m’accrocher
Ou bien sans tarder que ça passe
Dans tes yeux mouillés
Je vois plein de doutes, oui… hélas
Il ne s’agit pas de me faire tomber
En disgrâce

Refrain : Oh si tu t’avisais de tout faire trembler
Ma carcasse
Oh ne se remettrait de ce camouflet
Sans une trace

Dans tes yeux mouillés (x7)

Dans tes yeux mouillés
J’ai cru voir le jour mais, de grâce
Il ne s’agit pas de trop s’emballer
C’est pugnace
Dois-je raccrocher cette sombre idée
Et, sagace,
Éteindre la flamme qui fait feu follet
Et trépasse
Ce petit manège que tu fais tourner
Oui m’agace
Pour le faire cesser faut-il se tourner
Vers la casse

Refrain : Oh si tu t’avisais de tout faire trembler
Ma carcasse
Oh ne se remettrait de ce camouflet
Sans une trace

Dans tes yeux mouillés, ce petit manège (x2)

Que tu fais tourner, dans tes yeux mouillés (x2)

Oui m’agace, m’agace, et que ça passe

Dans tes yeux mouillés (x14)