Nos vidéos et sonéos

Toutes nos chansons sont protégées à la SACEM pour toute utilisation commerciale ; pour toute utilisation non commerciale, la plus grande partie est protégée sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA. Pour vous y retrouver, nous plaquons le logo de cette licence au dessous de chaque chanson concernée.


Nous avons composé la musique originale d’un documentaire de 57mn intitulé LoL – Logiciel Libre, une affaire sérieuse, dont voici la bande-annonce :

Pour en savoir plus sur ce film (lequel est co-écrit par Léa Deneuville), vous pouvez vous rendre sur la page Internet qui lui est dédiée, ou – encore mieux ! – le visionner en vidéo à la demande.


Le clip-métrage de La télé n’est pas réalité, écrit par Léa Deneuville sur une idée originale de Thierry Bayoud, est réalisé par François Zaïdi, et produit par Gigowatt Film :


Ci-dessous quelques extraits de notre « Showcase » à Soulableta le 20 janvier 2019 :

Licence Creative Commons

LA TELE N EST PAS REALITE
est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)

Licence Creative Commons

LE MAL
est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)

Licence Creative Commons

AU PAYS D PAS D HOMME
est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)


Le 30 novembre 2018, nous avons chanté Au pays d’pas d’homme au Myrha, une cantine bio et vegan du 18ème :

Licence Creative Commons

AU PAYS D PAS D HOMME
est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)


Le 31 octobre 2018, nous étions en pleine(s) Incantation(s) aux Berges de l’aviron à Vichy :

Licence Creative Commons

INCANTATION S
est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)


Le 15 septembre 2018, nous chantions Inhumain (les supermarchés, non) au Troisième café, un lieu humain et solidaire :

Licence Creative Commons

INHUMAIN
est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)


Pour fêter l’un an du Gallus, nous avions un concert au Bar commun le 26 mai 2018, avec un public présent au rendez-vous. La preuve par l’écoute avec cet enregistrement de Chuis pas né riche :

MERCI  !

Licence Creative Commons

CHUIS PAS NE RICHE
est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)


Le même soir, toujours au Bar commun, nous avons aussi chanté un peu de Country. En l’occurrence, My rifle, my poney and me, une chanson de Dean Martin :


Le 1er octobre 2017, nous étions de passage à Soul Ableta, un disquaire d’enfer situé 46, rue Marcadet, dans le beau 18ème arrondissement parisien. Il nous est resté un enregistrement témoin de ce chaleureux moment :

Rien ne sert à rien (mise en musique de deux poèmes de Jean Cocteau : Rien ne sert à rien et Puisque nul regard…)