Aidez-nous pour le deuxième album !

Il était deux fois un album du duo Gallus, qui, bien évidemment, ne chantait pas la même chanson à chaque fois. Si celles du premier album vous ont plu, il vous est ici donné la possibilité, au travers de cette page (et plus précisément du bouton jaune ci-dessous), de participer au financement du deuxième.

Montant récolté : 1117.15 €
Pour être à l'aise dans la réalisation de ce projet, c'est la somme de 4 000 € qu'il faut réunir au minimum, ce montant englobant l'enregistrement d'une quinzaine de titres, leur mixage et leur masterisation ; les droits SDRM permettant de presser le disque ; puis ensuite la fabrication de mille exemplaires. Si nous arrivions à dépasser ce montant, d'autres options s'offriraient alors à nous : presser des disques vinyle, enregistrer plus de chansons, faire un double album ou... rémunérer l'artiste-peintre qui s'occupe de créer le visuel de ce deuxième album.

Nouvelle de juillet 2021 : À quoi ça rime la vie ? est la première chanson que nous avons mise en boîte, grâce à vos premières contributions. En guise de remerciement, nous vous l’offrons à l’écoute et en téléchargement gratuit (il suffit de cliquer droit) ci-dessous.

À quoi ça rime la vie ?

est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage à l’Identique 3.0 France.
Les autorisations pour toute utilisation de cette oeuvre non couverte par cette licence doivent être obtenues auprès de la SACEM
(www.sacem.fr)

Nouvelle d’avril 2021 : Christophe Bany, un artiste dont nous admirons les coups de pinceaux et de crayons, nous a fait l’honneur et l’immense plaisir d’accepter de créer l’univers visuel de ce projet. Vous êtes d’ailleurs incités à prendre quelques instants pour aller découvrir ses magnifiques oeuvres sur son site Internet.


Quelles contreparties* pour vous remercier de votre engagement à nos côtés ?

Petits budgets :

En échange de 5€, vous recevrez notre album au format numérique.

Avec un don de 10€, vous précommandez un exemplaire physique (donc digital, puisque vous pourrez le toucher avec vos doigts).

Avec 15€, l’exemplaire physique (donc toujours digital, hein) arrivera dans votre boîte à lettres (si cette dernière se situe en France métropolitaine).

En donnant 20€, vous aurez, en plus, droit à une dédicace (c’est surfait mais ça permet de faire monter la mise de 5€ supplémentaires).

Budgets moyens (pour les personnes épargnées par les prises de décisions gouvernementales) :

Attention, on passe un cap en montant directement à 50€ : avec une telle participation, votre nom (ou votre prénom, ou votre pseudo) figurera, de manière lisible (ben oui, c’est mieux…), dans les remerciements du livret.

Pour 100€, vous recevrez, en plus des contreparties précédemment listées, le livre de votre choix parmi la sélection de notre Gallusothèque. On vous écrira même une petite bafouille sur la deuxième de couverture !

En mettant 200€ dans le pot commun, vous pourrez nous demander, en plus des contreparties précédentes, d’adapter la chanson de votre choix, ou de mettre en musique votre poème préféré.

Budgets élevés (ben oui, il reste encore des personnes aisées financièrement, et c’est pas une honte, tant mieux pour elles) :

Avec 400€ de participation, c’est un concert privé qui s’offre à vous, et qui nous permettra de vous remettre en mains propres (maintes fois passées au gel hydroalcoolique) le livre choisi ainsi que notre deuxième album. Vous aurez aussi le plaisir d’entendre en direct l’adaptation de la chanson que vous aurez préalablement choisie, ou la mise en musique de votre poème favori (c’est selon, hein, vous aurez compris). Bon, au-delà de l’Île-de-France, on demandera peut-être une participation aux frais de transports et de logement si besoin.

Et, surtout, une fois votre don effectué, envoyez-nous un message, pour nous en informer, à l’adresse contact (pain aux raisins) duogallus.fr .

*Vous avez d’autres idées de contreparties ? N’hésitez pas à nous les soumettre, car nous sommes ouverts à toute suggestion… dans la limite du raisonnable et du réalisable pour nous. Par exemple, faire chanter le duo Gallus avec une plume de gallinacé dans les fesses, c’est non ; mais le faire chanter dans votre poulailler, c’est faisable…