Nouvelle chanson à notre répertoire : « Pendant que les champs brûlent », de Niagara.

Bouh, tremblez donc, gentes dames et gentils damoiseaux, car Gallus a pris son courage à deux mains pour reprendre une chanson qui a été censurée pendant la guerre du Golfe ! Ah oui, il faut qu’on précise : on vous parle de la première guerre du Golfe, celle qui ne ressemblait pas encore à un jeu vidéo, celle que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître (ou alors seulement s’ils s’intéressent à l’histoire du siècle précédent).

Et figurez-vous que cette chanson a été censurée car ses paroles prenaient « une signification angoissante pendant le conflit » (source : Wikipédia). Brrr… On en tremble rien qu’à l’écrire !

Mais quelle est donc cette mélopée si sulfureuse, ces quelques vers engagés qui auraient failli soulever les foules françaises du début des années 90, confortablement vautrées devant leur téléviseur ?

Ah ben mince, on est bêtes, on l’a déjà annoncée dans le titre de l’article. Du coup, notre effet est raté. Bon, donc vous l’aurez compris, nous avons adapté à notre sauce Pendant que les champs brûlent de Niagara. Et pour l’entendre, hé bien il faudra venir nous voir en concert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *