Gallus en concert au Bar commun, ce soir samedi 22 septembre à partir de 20h.

Hiroshima mon amour

Je suis un homme enrichi à l’uranium,
Et pourtant j’aimerais tant pouvoir en chantant
Quelques récitatifs être radio-actif.

J’entonne monotone l’air du grand atome
Que l’on fissionne, cela impressionne,
Au mépris du lourd prix payé par le passé.

Refrain et pont : Il est temps, militant, de limiter leur temps.

Si nos expressions s’adaptaient aux sillons
Irradiés et radiés de nos terres arables
Nous les dirions sans rire à cette façon :

« Ne te fais pas de Tchernobyl mon compagnon »,
« Nagasaki le tour, nul ne sait pour quel pion. »
« Tout Fukushima le camp dans cette région. »

Refrain et pont

Ces paroles vous seront chantées au Bar commun, lieu associatif du 18ème, ce soir samedi 22 septembre à partir de 20h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *