Le guide à Gallus : la laiterie de Paris.

Dans la Goutte d’Or, nous sommes de plus en plus gâtés, pour ce qui est des petits commerces. Pour preuve, depuis environ un an a ouvert la laiterie de Paris (toutes nos excuses pour ce lien Facebook).

Situé au 74, rue des Poissonniers, ce fromager, propose des produits principalement bio et locaux. Tellement locaux qu’une bonne partie est fabriquée… sur place, avec du lait collecté en Île-de-France et en Normandie (ben oui, dans le 18ème, il n’y a plus beaucoup de vaches, chèvres ou brebis). Pierre est peut-être le premier fromager depuis fort longtemps (toujours ?) à avoir créé un fromage parisien !

Amoureux de ce savoir-faire artisanal et de Paris, il a lancé un financement participatif en 2017 pour trouver les fonds qui lui ont permis d’ouvrir son atelier, après avoir parcouru la France et le monde pour apprendre auprès des meilleurs producteurs de fromages. Alors il est difficile de vous sélectionner un produit parmi tant d’autres, car ils sont tous d’une grande sapidité, mais bon, on peut tout de même vous conseiller le riz au lait maison, les yaourts de brebis et de chèvre, maison aussi, mais comme tout est maison ou presque on va arrêter de préciser que c’est maison… puis de toute manière tous les fromages valent le goût et le coût !

Peu avare d’audace et de bonne chère (non non, cet article a été relu plus de deux fois avant sa publication, et nous vous assurons qu’il n’y a aucune faute d’orthographe dans cette phrase), Pierre propose aussi des fromages conçus avec des produits du quartier, comme par exemple le Myrha, qui s’appelle ainsi car aromatisé à la bière « la Myrha » brassée par la brasserie de la Goutte d’Or, à cinq cent mètres de la laiterie de Paris, et intitulée ainsi en hommage à la rue Myrha (ouh là, on sent qu’on n’est pas loin de l’envie de créer des acronymes récursifs, là !).

Puis ça ne s’arrête pas à cette belle production ! Figurez-vous que derrière la vitrine de ce petit commerce il y a aussi une démarche responsable : la consigne a été remise au goût du jour. Vos pots de yaourts, crèmes fraîches, riz au lait, et votre bouteille de lait sont en verre ! Et les pots ont une contenance de 500 grammes, pour éviter la multiplication des contenants qui constituent autant de risques de déchets (pour info, le verre est censé être un matériau qui se recycle à l’infini, mais personne n’a encore pu le prouver – spéciale dédicace à une personne qui se reconnaîtra, si tant est qu’elle lise ces lignes :-). Alors, pour être cohérent avec cette démarche, venez avec vos propres récipients pour y glisser vos fromages. Il est tellement dommage de les emballer dans du papier alors qu’on pourrait s’en passer !

Quand on vous chante que les supermarchés n’ont de super que le nom, croyez bien qu’on s’appuie sur des faits concrets et sur une pratique des alternatives proposées !

Alors à vos gamelles ! Prêts ! Partez pousser la porte des petits commerces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *