Gallus au Freemousse le 15 octobre.

Inhumain

Les supermarchés n’ont de super que le nom,
Tout y est à bas prix nos âmes y compris.
Les centres commerciaux, ces foires à bestiaux,
Ont assoiffé par trop nos commerces centraux.

Être compétitif, travail répétitif,
La caissière a bipé mais sa main a ripé.
Dans la cadence il faut bosser en porte à faux.
Quand l’argent coule à flot elle se fait grelot.

Progrès technologique et la vie est magique :
Si ton poste est trop dur, le robot, lui, assure ;
Ta valeur ajoutée tu pourras la jeter ;
Si tu es trop humain on t’oubliera demain.

C’est la belle industrie qui nous invite au tri :
Poulets en batterie comme une horlogerie ;
Cochons à l’abattoir conscients dans leur mouroir ;
Le vivant bien saigné la croissance est soignée.

Rejet atmosphérique, emballage en plastique,
La surconsommation de nos générations
Est un petit cadeau qu’on leur met sur le dos.
Nos enfants de salops gagneront le gros lot.

Ces paroles vous seront chantées dimanche soir, au Freemousse.bar, lors d’un concert qui commencera vers 19h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *